Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/09/2009

Exemple : écoquartier ZAC de Bonne à Grenoble

Parlons aujourd'hui d'un écoquartier français : la ZAC de Bonne, à Grenoble, en cours de création.

accueil.jpgJe l'ai visitée il y a un mois ; elle m'a semblé intéressante en terme d'urbanisme durable pour les raisons suivantes :

- une excellente intégration dans le centre de Grenoble : transports en commun, intégration paysagère.

- le soin mis dans la conservation des bâtiments militaires.

- la présence de beaux espaces verts.

- l'effort énergétique des immeubles : rupture de ponts thermiques, panneaux solaires, excellente isolation, double vitrage avec lame d'argon.

- des innovations en terme d'architecture : enveloppe végétale, escaliers extérieurs...

- une densité très élevée : 850 logements sur 8,5 hectares.

- un quartier à vocation multifonctionnelle : habitations, résidence étudiante, nombreux espaces publics, commerces et services.

- le plaisir sensoriel : on peut marcher pieds nus dans l'herbe, dans l'eau ou sur des pierres.

Vous pouvez feuilleter l'album ci-dessous ou le consulter en haut à droite.

J'ai toutefois regretté (mais je ne demande qu'à être rassurée sur ces points par des personnes connaissant bien ce projet) :

- la faible utilisation d'écomatériaux, à part le bois pour certains bâtiments. J'ai vu beaucoup de polystyrène et de laine de verre dans les cloisons.

- une gestion des eaux pluviales qui pourrait être plus écologique : je n'ai pas vu de système de récupération de l'eau de pluie dans les immeubles (mais peut-être était-elle cachée , contrairement à ce que j'ai pu voir à Fribourg et à Utrecht ?).

- bien qu'un effort de mixité sociale soit fait, les logements restent chers : entre 3 000 et 3 700 euros le m² pour ceux que j'ai vus en vente. J'ai visité un appartement de 90 m² à 344 000 euros... Toutefois, une partie est accessible en location "sociale".

Il est difficile de tout concilier. Bonne visite virtuelle, et peut-être irez-vous jusqu'à Grenoble pour la découvrir ?

07/08/2009

Exemple : quartier du Vaisseau solaire, à Fribourg en Allemagne

A côté du quartier Vauban (présenté dans une note précédente), en traversant l'avenue on découvre le quartier du Vaisseau solaire, ou «Sonnenschiff» en allemand.

DSCN5138.JPGJe l'ai visité avec l'Agence Freibourg Futour dont je salue le professionalisme.

Construit par l'architecte Rolf Disch spécialisé dans l'énergie solaire, il présente de bâtiments très économes en énergie : 10 à 15 kWh/m² par an. Par comparaison, les habitations récentes en France se situent autour de 80 kWh/m², et les anciennes à environ 280 kWh/m².

Il s'agit donc d'habitations économes voire "passives" en énergie : il n'est pas nécessaire de les chauffer.

Comment est-ce possible ? En veillant à :

  • l'orientation des maisons : larges ouverture au sud,
  • l'isolation : murs épais, triples vitrages, rupture des ponts thermiques,
  • la ventilation : double flux, elle permet de renouveller l'air sans ouvir les fenêtres.

Dans ces maisons passives, l'énergie nécessaire aux appareils électriques et au chauffage de l'eau est fournie par des panneaux solaires implantés sur les toits. L'énergie supplémentaire est revendue.

Dans ce quartier, le bâtiment du Vaisseau solaire, qui donne son nom au quartier, est couvert de panneaux solaires. Il abrite un supermarché (bio bien sûr) et des bureaux ; il est autonome en énergie.

Pour les habitations non "passives", l'électricité est fournie de plus par une chaufferie de co-génération (bois et gaz naturel) implantée au coeur du quartier Vauban.

J'ai apprécié dans ce quartier l'originalité de l'architecture et des couleurs, les techniques d'économie d'énergie, la gestion de l'eau de pluie. En revanche, il n'a pas le charme ni la diversité du quartier Vauban. Il faut le voir à mon sens comme un secteur pilote du point de vue d'une architecture économe en énergie. Pour en savoir plus...

Vous trouverez des photos ci-dessous. Pour avoir les commentaires, laissez la souris dessus, au milieu, sans cliquer.

Pour voir les photos en plus grand avec les commentaires en-dessous, cliquez en haut à droite dans "albums photos" ; choisissez votre album puis cliquez "visualiser l'album" et "voir le détail".

03/08/2009

Exemples : Ecoquartier Rieselfeld, à Fribourg en Allemagne

Si l'on parle d'écoquartier à Fribourg, savez-vous qu'il n'existe pas que Vauban ?

Le quartier de Rieslfeld (ce qui signifie champ d'épandage !) est en cours d'achèvement.

DSCN5250.JPGIl couvre 70 hectares et devrait accueillir en 2010 environ 12 000 habitants.

Je l'ai visité le 29 juin 2009. Bien qu'il n'ait pas le charme de son voisin Vauban, j'y ai apprécié :

- la qualité architecturale,

- les bassins retenant l'eau de pluie, intégrés dans les espaces publics. En Allemagne, on semble moins enclin à clore la moindre mare, comme on le fait en France pour des raisons de sécurité et au détriment du paysage et de la convivialité.

- l'absence de voitures dans de nombreux secteurs,

- la mixité sociale,

- la présence d'immenses potagers communs.

Partez à sa découverte dans l'album ci-dessous.

Pour avoir les commentaires, laissez la souris dessus, au milieu, sans cliquer.

Pour voir les photos en plus grand avec les commentaires en-dessous, cliquez en haut à droite dans "albums photos" ; choisissez votre album puis cliquez "visualiser l'album" et "voir le détail".